Avis de décès de Monsieur Aurélien COULON

Publié le 28 août 2021
Imprimer
Avis de décès de Monsieur Aurélien COULON

Ses informations

Né le 04 décembre 1982
Décédé le 28 août 2021 à l'âge de 38 ans

Rendre hommage

Laisser un message de soutien à la famille et transmettez leur vos condoléances

Partager l’avis de décès

Diffusez cet espace et aidez la famille à prévenir tous ceux qui ont connu Aurélien

Informations

Messages (8)

Chère famille, chers amis,

Nous avons la grande tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Aurélien COULON

survenu le 28 août 2021, à l'âge de 38 ans.

Cette page vous permet de présenter vos condoléances à la famille et de partager l'avis de décès de Aurélien

Avec toute notre affection.

Votre message de condoléances à bien été enregistré.

Le Guinio Alain

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition prématurée d’Aurelien. Nous nous associons à la grande peine de la famille et nous présentons nos sincères condoléances.
M et Mme Le Guinio Degré

Famille NOBLE

Que dire sinon que nous partageons votre peine et que nous vous accompagnons par la pensée.
Avec toute notre affection
Sincères condoléances aux familles

Véronique MARTIN

Aurélien repose désormais en paix.
Le plus dur reste pour ses proches à qui j adresse mes très sincères condoléances.
Que dire pour soulager votre peine à tous ?
Je pense simplement à vous.

Veronique MARTIN

Françoise BLANCHARD

Bonjour à tous
Emus par la disparition si soudaine d’Aurélien, nous trouvons difficilement les mots justes pour exprimer notre peine. Son quotidien était sans doute devenu trop difficile pour lui et il a fait le choix de s’en aller vers d’autres horizons. Il restera pour nous un garçon d’une extrême gentillesse, très discret, très serviable et tellement doué dans le travail.
Nous sommes à vos côtés par la pensée pour partager votre immense peine.
Soyez assurés de notre soutien dans cette terrible épreuve.

Françoise et Henri Blanchard

Jeff Blanchard

Adieu Réré, je t’avais écris un texte avec le coeur, des larmes et une solide amitié, mais tout a planté, perdu… tout de façon tu le sais là-haut que t’es mieux qu’ici et qu’on t’aime encore plus. Merde à mes larmes, merde à la vie, mon petit voisin, mon presque petit frère. Tu peux rigoler maintenant, on t’en voudra toujours un peu tu sais de nous laisser qu’une étoile qui brille dans ce grand ciel noir. Merci pour ces bons et moins bons moments partagés en tout cas. Simplement, armé de ta gentillesse et de ton attention, tu comptais pour moi, vraiment. Allez je te laisse avant que ça plante encore… Rendez-vous ce soir 23h30, sur ma terrasse, tu seras dans quel coin du ciel ?

Blanchard Jeff

J’aurais voulu être là ce lundi pour cet au-revoir auquel tu aspirais tant. C’est bizarre cette sensation de te perdre, les souvenirs remontent, car tu faisais partie de mon paysage Réré, de ma vie, de mon background, quelque part, sans trop se voir, mais nous savions avoir de l’estime l’un pour l’autre sans forcément se le dire. Les regrets prennent le dessus. Je devais te revoir, passer du temps avec toi, un peu au printemps cette année (mais le Covid…). Cela n’aurait rien changé il me semble à ta décision. Puisque tu pars comme dirait la chanson, respectons ce choix aussi soit-il difficile voire impossible à accepter. Tes proches regarderont désormais cette étoile que tu es devenue. Brille un peu plus que je te vois bien surtout….
Mais que ta gentillesse, ta sensibilité vont nous manquer.
Dans ma maison j’ai des traces de ton passage ici en juin 2018 chez nous en Isère, 38. Comme ton âge. On t’avait confié des travaux que tu eu la gentillesse de prendre en charge. Traverser la France pour l’argent, non. Pour l’amitié oui, oh oui ça tu en étais capable. Capable de d’amuser aussi, tu te rappelles les festivals ? Au Patis ? Mais les fous rires que j’ai connus se faisaient plus rares ces dernières années et l’ombre avançait dans ta tête. Tout à coup me vient cette chanson de Jane Birkin “Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve”. Ca c’est toi, malgré toi sûrement. Adieu petit voisin, mon pote, comme un petit frère. Merde à mes larmes, merde à la vie, qu’est pas si belle que ça… parfois…quand t’es plus là.

Mr-Me Barré Roland -Nicole

Bonjour
Nous sommes avec vous par la pensée pour Lola et sa maman Lora dans ce moment douloureux .
Recevez nos sincères condoléances a toutes la Famille

*Mr – Me Barré Roland -Nicole
8,rue de la quinte
72240 Lavardin

Chevalier Christian

nous sommes attristés d’apprendre le décès de Aurélien
Il était venu plusieurs fois faire des travaux chez nous ,nous avions beaucoup apprécié sa gentillesse et la qualité de son travail.
Nous partageons votre peine et nous vous souhaitons de trouver la force d’affronter cette épreuve

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appeler un conseiller 24h/7j